Il existe différents types de bombes lacrymogènes. Qu’elles soient sous la forme de gaz ou de gel, au poivre ou au CS, ce sont des produits d’auto-défense efficaces et pratiques.

 

On peut distinguer deux types de diffusion principaux :

 

-          Le gaz

-          Le gel

 

Le gaz est reconnu pour sa volatilité. Il se propage très rapidement dans l’air et peut neutraliser plusieurs agresseurs à la fois. C’est pourquoi il est déconseillé de l’utiliser dans des lieux clos ou par temps de grand vent.

Le gel offre une diffusion plus concentrée. Il faut viser les yeux ou les muqueuses pour neutraliser la personne. Cela évite les risques d’auto-contamination et permet une utilisation en intérieur.

 

On retrouve deux agents actifs majeurs dans la composition des bombes lacrymogènes :

 

-          Le CS

-          L’OC

 

Le CS est le principe actif à l’origine de l’irritation et de la gêne respiratoire provoquées par les lacrymogènes.

L’OC contient un additif au poivre qui le rend plus irritant, notamment auprès des animaux agressifs ou des personnes sous l’emprise de drogues ou d’alcool.

 

Bon à savoir : en cas d’auto-contamination ou de contamination accidentelle, il existe des décontaminants qui atténuent et dissipent rapidement les effets d’une exposition au lacrymogène.

 

Consulter la catégorie des lacrymogènes